Que fait la droite pour rétablir la sécurité à Marseille ?

Mardi 23 novembre 2010

Brice Hortefeux à Marseille - 21 novembre 2010L’actualité était calme vendredi 19 novembre 2010. C’est peut être pour cela que les journaux télévisés et les radios ont ouvert le 13h du samedi par des reportages sur Marseille et le récent règlement de comptes qui a coûté la vie à un jeune garçon de 16 ans. Mais peut-être aussi parce que cela fait trop. Trop de violences à Marseille, trop de braquages, trop de cambriolages, trop d’atteintes aux personnes. Déjà le 30 juin 2008, je posais la question : l’insécurité ronge t-elle Marseille ?
Aujourd’hui, il faut se poser la question de la responsabilité : dans la cité phocéenne, la police municipale est la responsabilité du Maire et la police nationale de la responsabilité de l’Etat. Jusqu’au décès de ce jeune de 16 ans, on n’a pas vraiment  entendu Jean-Claude Gaudin (président du comité de la majorité, vice-président UMP du Sénat et Président départemental de l’UMP) se préoccuper des questions de sécurité à Marseille, ni attirer l’attention du Ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux sur le manque d’effectifs policiers, ni même interpeler le Président Sarkozy avec qui pourtant, il prend le café tous les mardis.
Et les amis politiques du Maire de Marseille de rester silencieux comme l’ex premier adjoint de la Ville de Marseille Renaud Muselier ou encore Guy Teissier.

Gaudin, Muselier, Teissier, si proches du pouvoir et pourtant, si faibles pour apporter des réponses aux les problèmes d’insécurité dans les quartiers de Marseille. On peut légitimement se poser la question : auraient-ils laissé la situation se dégrader ? Si on en croit les courriers, les alertes et les demandes des Maire des secteurs Samia Ghali (15e et 16e arrond.) ou Garo Hovsépian (13e et 14e arrond.) les plus touchés par l’insécurité liée aux trafics de drogue, on s’interroge. On le sait, il manque des policiers à Marseille. La police municipale ne quitte que rarement le centre-ville et la police nationale est toujours débordée par manque de moyens et de personnels.

D’ailleurs, on a pu lire dans la presse l’interrogation de Diego Martinez, secrétaire départemental du syndicat Unité Police, le syndicat majoritaire de la police nationale : « Depuis 2008, il manque 250 policiers du fait des réductions de crédits, alors on ne peut être que réjoui des annonces du ministre, c’est-à-dire des 150 CRS et des 117 adjoints de sécurité (ADS) qui vont apporter de l’oxygène aux équipes, mais pour combien de temps ? ».

Ces dernières heures, les opérations coup de poing lancées dans la ville répondent à la demande du Ministre de l’Intérieur, mais répondent-elles vraiment aux besoins des policiers et plus largement, aux problèmes qui se posent ? A gauche, Jean-Noël Guérini a évoqué cette question « le problème est plus profond, ce sont des problèmes de société » souligne t-il a juste titre. Combien de temps vont durer ces opérations coup de poing ? Sûrement pas toute l’année… donc dans 2 mois, la vie paisible des trafiquants aura repris, comme d’habitude.

Et pour ceux qui pensent encore que Gaudin, Sarkozy et Hortefeux ne profitent pas de cet événement pour faire une opération de communication, voici la liste des principales dates de ces agressions souvent mortelles à Marseille ou dans le département des Bouches-du-Rhône. Cela fait bien longtemps que ce trio aurait du intervenir. Que fait la droite pour rétablir la sécurité à Marseille ? Pas assez et pas quand il faut. On s’en souviendra en 2012.

- 20 novembre 2010: un adolescent de 16 ans tué et un garçon de 11 ans grièvement blessé dans une fusillade à la kalachnikov à la cité Le Clos La Rose (13e arr. – nord)

- 14 novembre 2010: un homme grièvement blessé par balles aux Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône) par des individus à bord de deux voitures, armés notamment de kalachnikov.

- 12 novembre 2010: un jeune homme tué devant plusieurs témoins d’une rafale de kalachnikov dans une zone pavillonnaire de la Rose (13e arr. – nord)

- 20 septembre 2010: une fusillade fait 2 morts dans une pizzeria de Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône) dans le cadre d’un différend local.

- 30 août 2010: un jeune homme originaire de la cité des Néréides (11e arr.) et connu pour des délits liés aux stupéfiants, retrouvé mort dans un véhicule en flammes, son crâne portant la trace d’impacts de balles de gros calibre

- 24 août 2010: deux hommes d’une vingtaine d’années abattus avec des armes automatiques dans la cité de la Cayolle, proche des calanques (sud).

- 16 août 2010: un homme d’une vingtaine d’années tué de sept balles de pistolet automatique dans la cité des Bleuets (14ème arr. – nord)

- 3 août 2010: un mort et deux blessés graves, touchés par des tirs de pistolet automatique dans le quartier Saint Barthélemy (14eme arr. – nord) considéré depuis des décennies comme l’un des bastions du trafic de drogue

- 27 mai 2010: un homme retrouvé mort, touché par plusieurs balles, au volant de son véhicule stationné sur une bretelle de sortie de l’autoroute A7 à Marseille dans le quartier des Arnavaux (nord)

- 18 mai 2010: un homme décède et un autre est grièvement blessé dans une fusillade survenue dans un bar situé dans le 5e arrondissement

- 19 mars 2010: un homme de 37 ans, de nationalité tchèque, décède à l’hôpital de La Timone, à la suite de plusieurs coups de feu

- 22 février 2010: un homme tué par balles dans une cité de Port-de-Bouc par deux hommes cagoulés et armés

- 16 février 2010: un homme armé et équipé d’un gilet pare-balles est tué par des coups de feu de gros calibre dans le hall d’un immeuble d’une cité du 15e arrondissement (nord)

- 27 janvier 2010: un homme est tué d’une balle de 22 long rifle tirée par un individu casqué dans le 14e arrondissement (nord)

- 21 novembre 2009: un homme est tué par balle dans le McDonald’s de la zone commerciale de la Valentine, dans le sud-est de la ville, par trois hommes cagoulés

- 19 septembre 2009: un homme connu pour des délits liés à la législation sur les stupéfiants est tué par balles en plein centre de la cité des Micocouliers (14ème arr.)

- 9 août 2009: deux hommes connus des services de police sont tués à la kalachnikov lors d’une fusillade survenue dans un local associatif dans le 11e arrondissement (sud-est)

- 27 janvier 2009: trois hommes tués et deux autres blessés, dont l’un grièvement, dans une fusillade orchestrée par plusieurs personnes armées d’une kalachnikov et de pistolets automatiques, dans le quartier Sainte-Marthe (14e arr.)

(source AFP)

Tags: , , , , , , , , , ,

Un commentaire sur “Que fait la droite pour rétablir la sécurité à Marseille ?”

  1. [...] _Billet publié sur LePlus.NouvelObs.com, le 29 août 2011. _Lire aussi mon billet du 23 novembre 2010 : Que fait la droite pour rétablir la sécurité à Marseille ? [...]

    #9363

Laisser un commentaire