Marseille : une nouvelle école de journalisme et de communication

Mardi 12 janvier 2010

ecs iej marseille - Foucaud, Papazian, Diouf, CazarianC’est au Club Pernod, sur le Vieux Port de Marseille que Franck Papazian a choisi d’annoncer la création d’une école privée de communication et de journalisme. Accompagné de ses 3 associés Jean-Pierre Foucault, Pape Diouf et Philippe Cazarian, le président du groupe ECS-IEJ a présenté le projet d’une formation « très professionnalisante, qui forme à des métiers avant tout » et qui doit ouvrir en octobre 2010, à Marseille. Beaucoup de journalistes présents lors de la conférence de presse se sont interrogés sur l’opportunité et la cohérence d’ouvrir seconde école alors qu’existe déjà l’EJCM et surtout, la difficulté pour les étudiants de s’insérer dans un secteur en pleine crise, notamment à Marseille (Difficultés de LCM, crash de la Tribune du Sud, restructuration du groupe La Provence…).

La force de son réseau de professionnels et d’anciens (sur Paris notamment), l’implication de l’équipe éducative et les longues périodes de stages obligatoires répondent à toutes ces questions selon le président du groupe ECS-IEJ considérant que « la deuxième ville de France ne bénéficiait pas d’une offre pédagogique à hauteur de son statut » .

J’ai relevé deux éléments :
- le droit d’entrée à cette nouvelle école n’est pas donné à 5500 euros par ans (tarif pourtant classique pour une formation privée de ce type)
- l’accès à BAC 0 pour ce cursus est un plus, alors que pour intégrer l’EJCM, il faut un bac +3.

Les amis journalistes ne sont pas tous ressortis convaincus, particulièrement sur le taux d’insertion des étudiants dans le monde du travail. En revanche, certains ont profité pour glisser discrètement un CV… pour arrondir les fins de mois.

Je répondrais aussi à une question du blogueur et journaliste Rémi Leroux qui s’interroge sur « l’intérêt de former chaque année une trentaine de nouveaux journalistes dans le contexte de crise actuelle des médias ? » je dirais que le monde bouge et les opportunités surgissent où l’on ne les attend pas, il suffit de voir comment il y a quelques mois, plus de 40 photographes et journalistes de La Provence ont quitté le groupe laissant la place libre à de nombreux pigistes titularisés pour l’occasion et à de jeunes diplômés pour qui, ces départs ont été une chance inespérée de rentrer dans la maison La Provence. Il est bien évident que je ne reviens pas sur les raisons de tous ces départs… C’est une autre histoire.
En télévision aussi, des changements sont en train de s’opérer à LCM, ça bouge aussi !

Alors soyons optimistes et rappelons-nous, rare sont ceux qui ont signé une promesse d’embauche ou un contrat CDI avant de commencer une formation, ça ne nous a pas empêché de terminer nos études, d’être opérationnel ensuite et finalement d’être reconnu dans nos professions respectives.

Voilà, alors pour les candidats et les curieux, les sites Internet des deux nouvelles écoles sont accessibles ici : IEJ Marseille et ECS Marseille

Retrouvez l’interview post-conférence de presse de Franck Papazian et Jean-Pierre Foucault

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 commentaires sur “Marseille : une nouvelle école de journalisme et de communication”

  1. 100 élèves de com ou de journalisme à Marseille par an ? Ce n’étaient pas les mêmes qui promettaient un succès mirifique pour LCM? Foucaud est lucide désormais, je ne promets rien et l’école ne servira à rien. Il faut se battre ! Il a raison, mais qu’est-ce qu’il fout-là?

    #3751
  2. Freyche/Boutboul

    Bonjour,

    Mon fils pourrait être intéressé par une formation, mais le coût est élevé; y a t il une possibilité de paiement en plusieurs fois, la bourse est elle acceptée ? Merci de me donner ces renseignements.
    Sentiments distingués
    Carole Freyche

    #5010

Laisser un commentaire