Marseille relance l’espoir à gauche

Mercredi 26 août 2009

Primaire 2012

Marseille a accueilli les 21 et 22 août 2009, les premiers ateliers d’été du courant de Vincent Peillon L’espoir à gauche (ex motion E au congrès de Reims). La presse s’est largement fait écho de cet événement politique de rentrée pour le Parti socialiste. Et pour cause, avec des intervenants particulièrement bien choisis, des experts et des intellectuels pour la plupart, les discussions et les échanges ont été riches et très intéressants. Il est vrai aussi que la presse s’est fait écho du moment le plus médiatique… l’atelier/meeting avec Christiane Taubira, Vincent Peillon, Robert Hue, François Rebsamen, Daniel Cohn-Bendit et Marielle de Sarnez. Depuis plusieurs années, pour les personnes qui se disent de Gauche sans être adhérent ou militant dans un parti politique, il manquait un petit quelque chose, cette chose qui donne envie d’aller voter, qui donne envie de croire que la politique peut transformer la société… Et bien, j’ai trouvé que cette réunion à Marseille donnait un souffle nouveau et proposait le début d’une solution pour retrouver la confiance en cette opposition si fragile et si désunie actuellement.

Proposition phare qui s’est dégagée du week end, les primaires à gauche est l’un des éléments qui va redonner cette confiance à tous ces électeurs de gauche en manque de Vincent Peillon et ses amis / Marseille 22 août 2009repères. N’ayons pas peur de la confrontation. Autre idée, le rassemblement « Social, Démocratique et Ecologique » tel que l’a proposé Danielle Cohn-Bendit qui fait un peu plus débat, mais nous aurons probablement l’occasion d’en reparler.

A ce propos, voici un extrait de l’édito de Laurent Joffrin dans le Libé du lundi 24 août … « la réunion de Marseille esquisse aussi une manière différente de faire de la politique. Le rassemblement proposé est fondé sur des valeurs communes et non sur un programme négocié au sommet, sur un réseau d’affinités et non sur une coalition de partis. Il dessine une troisième phase dans l’histoire des stratégies d’opposition : après l’union de la gauche, après la gauche plurielle, la Grande Alliance, sociale, démocratique et écologique. Contre Sarkozy ? Avant tout pour préparer un après-crise qui remette à l’honneur les notions d’action collective et de justice sociale.

Les classiques, les claniques et les caciques du PS s’y opposeront, concentrés sur la vieille soupe qui mijote dans leur vieille casserole ? Sans doute. Les Trissotin de l’extrême gauche préféreront une chimérique radicalité à l’union pour des réformes, ici et maintenant ? A coup sûr. Solférino voudra noyer le poisson dans un flot d’objections obliques ? Peut-être. Mais le peuple d’opposition y verra, lui, une première raison de croire. »

Je vous propose quelques photos prises par mes soins à l’occasion de ces ateliers d’été :
Galerie photo Espoir à Gauche / Marseille

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un commentaire sur “Marseille relance l’espoir à gauche”

  1. chrisequateur

    Superbes photos, Vartan! Tu es entré dans l’histoire…

    #2651

Laisser un commentaire