Tribune du Sud : le nouveau quotidien régional est né à Marseille

Friday 15 May 2009

tribune du sud le logoL’événement était attendu. Depuis ce matin, vendredi 15 mai 2009, le quotidien Tribune du Sud est en kiosque à Marseille (mais aussi tout le département des Bouches-du-Rhône, de l’ouest du Var, du sud du Vaucluse et de l’est du Gard).
L’annonce surprise sur le blog d’info “Marseille un autre regard” avait fait l’effet d’une bombe dans le microcosme marseillais de la presse et de la communication.
Beaucoup se sont posés la question sur le financement ? Les rumeurs ont été dissipées par la publication d’un communiqué du porteur du projet Sébastien Laporte, l’actionnaire unique. Cet ancien du groupe Hersant (façon de parler, car il a 33 ans !) a la ferme intention de faire concurrence aux deux quotidiens existants : La Provence et La Marseillaise, jugés tous deux trop inféodé aux pouvoirs politiques locaux.

Plus direct, son rédacteur en chef, Jean-Michel Verne (correspondant à Marseille de Valeurs Actuelles et auteur du livre en 1987 L’Affaire Yann Piat) entend “bousculer les vilaines habitudes” avec Tribune du Sud ; un “vrai journal” dit-il dans son premier édito, concluant sur cette phrase : “Car en ces temps de crise, l’impérieuse nécessité de comprendre  prend le pas sur le clientélisme et la compromission“.

la une - tribune du sud - 15 mai 2009Donc, ce matin j’ai acheté le numéro 1 à 0,90 cts. Quelques remarques personnelles sur ce format tabloïd avec 24 pages.  Le journal titre sur l’OM “Enquête sur l’étrange départ de Gerets”. Facile mais probablement efficace commercialement à Marseille. Un édito du rédacteur en chef avec une erreur sur la une dans sa dernière phrase : “Nous nous sommes fixé une seule règle : l’intégrité” (il manque un S à fixé) et une coquille dans la légende de la photo  “cote d’amour” (il manque l’accent circonflexe sur le ô). Vous allez me dire que je vais chercher dans les détails, mais pour la Une du n°1, on est en droit d’attendre l’excellence, il faut faire attention ! On trouve un certain nombre non négligeable d’articles non signés, et seulement 3 pages culture (trop peu au regard de l’activité culturelle et l’approche de MP2013) dont une page agenda.

Bref, un peu déçu par le contenu de ce premier numéro. Pas vraiment de “coup” ni de révélation comme son fondateur l’annonçait. Je dirais un numéro sans saveur particulière. Voyons dans les prochains jours comment il va évoluer.

Lancer un quotidien en temps de crise est un défi. Depuis le changement de l’équipe originelle de Marseille l’Hebdo, il manque à Marseille une presse d’investigation et des dossiers. Mais attention à ne pas tomber dans la facilité avec des sujets “canivaux”. Ce serait une erreur, espérons que Tribune du Sud ne tombe pas dans le piège…

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 commentaires sur “Tribune du Sud : le nouveau quotidien régional est né à Marseille”

  1. Pierrot

    Bonjour,

    Dans cette acception du terme, cote ne prend pas d’accent.

    Cf la cote de l’occasion.

    Pour fixé, en revanche, bravo pour ta perspicacité, ça marque mal et c’est prometteur !!

    Bravo pour ton blog

    Pierrot (depuis Rome)

    #2058
  2. Pierrot

    Glooops !

    Je m’est tromper

    Fixer est un verbe transitif, donc pas de S à la fin !

    Tu parles que le premier numéro ils se sont mis à cent pour le relire !

    #2059
  3. phulmaya

    Quand on donne des leçons d’orthographe, on pourrait au moins se fendre de vérifier sa propre orthographe. cf “La Provence et La Marseillaise, jugé tous deux” au lieu de “jugés” ou encore “un nombre non négligeable d’articles non signé” au lieu de “signés”. Et au passage, je précise que les fautes que vous signalez n’en sont pas. La “cote d’amour” s’écrit bien sans circonflexe, ce n’est pas le littoral! Et “nous nous sommes fixé” s’orthographie bien de la sorte. Prenez donc votre Bescherelle!

    #2060
  4. Les trois premiers numéros ne sont pas si mauvais que certains le disent et ils sont largement au niveau de la production locale…. Mais il faudra être plus “percutant” pour durer…

    #2062

Laisser un commentaire