L’UMP, ses communiqués, la presse et l’AFP.

Thursday 8 May 2008

afp-ump.jpgAvant toute chose et pour bien comprendre la suite, il est nécessaire de préciser en quelques mots, le fonctionnement de l’AFP et des rédactions. L’Agence France Presse (AFP), la principale agence de presse francophone et qui fait partie des trois grandes agences d’informations dans le monde avec l’AP et Reuters diffuse à ses abonnés (presque toutes les rédactions de France) des dépêches, sans discontinuer, contenant les mots clefs ou les thèmes prédéfinis ; on appelle cela le fil.
Comme toutes organisations politiques, syndicats ou ONG, l’UMP à travers son service presse envoie ses communiqués à l’AFP, la rédaction de cette dernière traitant l’information comme il se doit. Comme il se doit ? c’est-à-dire ? Le choix d’une reprise d’un communiqué est à l’initiative de la rédaction et de la rédaction en chef. Pour l’UMP, cette liberté rédactionnelle n’est vraiment pas à son goût. Pour preuve, un communiqué cinglant titré Deux poids, deux mesures qui stigmatise l’AFP, parlant de censure et faisant même référence à la Constitution de 1958 !
Voici l’extrait :
” (…) un communiqué provenant des partis et groupements politiques qui, selon l’article 4 de La Constitution, « concourent à l’expression du suffrage et se forment et exercent leur activité librement », est une information en soi dont le statut de l’AFP ne permet pas à sa rédaction de juger de l’opportunité“. Donc pour l’UMP, l’AFP n’est simplement qu’une machine pour recracher les communiqués des partis politiques à ses abonnés, sans avis rédactionnel. En somme, une superbe agence de relations presse, gratuite, avec un carnet d’adresses à faire pâlir les meilleurs attachés de presse !

De son côté, le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy qui avait réuni mercredi 7 mai 2008 les députés UMP pour son premier anniversaire à l’Elysée, a fait une violente charge contre la presse selon de nombreux participants, reprochant notamment à L’Express, Marianne, Le Parisien, l’AFP et le Journal du Dimanche de ne pas avoir suffisamment relayé la condamnation de Ségolène Royal dans l’affaire de ses ex-collaboratrices (info du 11/04/2008).

L’indépendance de la presse en France, une espèce en voie de disparition ?

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire