A Marseille, Dario Moreno chante Mazargues

Saturday 15 March 2008

C’est la reprise, ce sont les deux spécialistes très en vogue des reprises sur Internet. Ils nous proposent en exclusivité une version spéciale élections municipales à Marseille de “Brigitte Bardot” de Dario Moreno. A voir, revoir et faire voir…

Jean Claude Dingau Dingau
Jean Claude guedin guedin
De tous les beaufs de Mazargues
C’est bien toi le plus jobastre

Jean Claude gourdin gourdin
Jean Claude gredin gredin
Si gros et si mignon
Même quand tu pètes les plombs

Oh bébé bébé bébé
C’est comme ça que l’on t’appelle
Car tu n’es qu’un gros bébé
Mais je sais que tes copains
Sont amoureux fous de toi
Ils adorent ton vin en pots
Et te faire des p’tits cadeaux
Tout ça n’est pas très légal
Mais c’est très électoral

Oh bébé bébé bébé
Tu me donnes dans tes rêves
Plein de tous petits baisers
On deviendrait toi et moi
Les 2 rois de la mairie
On gagnerait des millions
Pour acheter les élections
Mais si pour toi j’avais voté
T’aurais tout fait pour m’enc…brasser

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

5 commentaires sur “A Marseille, Dario Moreno chante Mazargues”

  1. Titi

    Ah c’est quelque chose!!!!! Encore!

    #272
  2. Bicou

    Ce blog se termine au niveau auquel a fini la campagne de Guérini.

    Dommage que la vulgarité et l’absence de réflexion furent au rendez-vous.

    Le PS va avoir besoin d’autres leaders, la succession de Hollande sera compliquée, les communistes doivent retrouver toute leur place, le modem doit rester au centre droit.

    #273
  3. rené r.

    D’accord avec ceux qui trouvent que cette parodie n’est pas du meilleur goût ! Au moins reste-t-elle dans le registre potache, vulgaire, paillard et elle se désigne comme telle.

    D’autres sont moins clairs: à qui profitent les manipulations et les impostures !

    L’affiche “dégueulasse” sur Miloud Boualem dans le 1°,
    le sondage catastrophe pour les sarkosystes dans “la provence” à la veille du 1° tour,
    le tract sur l’origine corse de Guérini,
    le tract antisémite allusion à son épouse,
    le “bal des faux culs” de Gaudin,
    le tract FO “indépendance” et confiance au sortant,
    le “gros voleur” de la sarkosyste sur FR3,
    le tract pour les électeurs communistes contre le PS dans le 3°,
    les tracts signés par Rocca-Serra au nom du MoDem alors qu’il en a été exclu,
    les tracts appelant à voter Gaudin au nom de Benhamias alors qu’il est sur les listes Guérini !!!!

    Observez bien QUI est servi par l’anonymat, le frauduleux, la calomnie, l’opportune information !

    #280
  4. rené r.

    Pour Bicou, sentinelle de Gaudin sur ce blog et stratège en politique nationale.

    Vraiment les marseillais qui sont en train de voter ont-ils en tête la recomposition du PS et la place du MoDem là-haut à Paris ?

    Merci cependant pour cette surprenante sollicitude pour l’électeur communiste que vous ne voyez plus avec un couteau entre les dents !

    Et Paris, Sarkosy convoqué pour une lettre de crédit, Gaudin UMP à Paris ? PSG ? Paris, Sarkosy, Gaudin ? C’est Marseille, ces préoccupations ?

    Marseille : 1° rang pour l’augmentation de la taxe d’habitation 2001-2007, + 30,7 % !

    Marseille : 1° rang pour la dette par habitant, 3381 euros par habitant (ville et communauté urbaine)!
    (“Les Echos”, 21.02.08).

    Restons à Marseille ! PSG, Paris, Sarkosy, Gaudin, les enjeux nationaux viennent à leur tour.

    Restons à Marseille et parlons Marseille, votons pour Marseille !

    #281
  5. Bicou

    Le temps de la campagne est terminé et les arguments sont à remiser au placard.

    Effectivement le communiste ne peut être que déçu de cette campagne où les socialistes leur ont piqué leur dernier postes de conseillers générals et de maire des 15/16.

    Marseille n’a aucun intéret à devenir une ville d’opposition, on a assez souffert d’un Etat qui ne nous aidait pas.

    Et le modem girouette, qui ne va que là où souffle le vent, ne peut servir la classe politique : il faut avoir de la continuité dans ces convictions.

    L’illusion Guérini s’est fini !

    #282

Laisser un commentaire