Marsatac 2006 : une édition collector

Thursday 5 October 2006

Marsatac, le festival Marseillais

L’année 2006 est flamboyante, je l’avais dit. L’édition 2006 du festival marseillais des musiques actuelles Marsatac a été flamboyante ! Une marée humaine, une hystérie sonore, un déluge d’artistes et une explosion d’émotion. Voilà comment je pourrais définir en quelques mots, cette édition collector du Marsatac !

Sur l’Espace Saint-Jean (J4) au coeur de Marseille, c’est une véritable marée humaine qui s’est déversée dès vendredi soir (29 septembre 2006).

A noter quelques moments forts de la soirée de vendredi :
De l’énergie dans le djset de Vitalic qui a retourné le public du Marsatac. Le dancefloor était trop petit pour accueillir les nombreuses pairs de jambes. Une chaleur à faire transpirer le chapiteau à grosses goutes et une ambiance électrique troboscopiquantes ! C’était Vitalic à Marseille et c’était un moment de pur bonheur musical et festif. Petite déception pour moi, la déjantée Peaches qui n’a eu que son show dénudé pour la sauver et qui en plus, devrait faire un peu de sport, pour garder la forme, like Madonna. Belle fin avec le djset/live de Danton Eeprom, le marseillais qui avec sa guitare, ses machines et son look post-nécro-royaliste a fait vibrer le dancefloor…

Samedi, le sujet du jour était : comment avoir une place (les points de vente habituels étant sold out) ou comment avoir une invitation… Pour les plus tenaces et débrouillards, ils ont pu trouver les dernières places en fin d’après-midi en se rendant sur Cityvox.com. D’autres ont acheté les 50 dernières places au guichet….

Côté musique, le mythe Public Enemy était à la hauteur de sa réputation. Excellent et particulièrement sanglant. De l’énergie à revendre, Public Enemy avait cette envie de donner et de transmettre quelque chose au public marseillais.

Ils ne se sont pas économisés et c’est tant mieux pour nos oreilles, nos yeux et nos tympans ! Notamment la version post-rock-punk de Believe the Hype.
Vous faîtes quoi l’année prochaine au mois de septembre ? un retour à Marsatac ??

Une édition collector, un public ravi, une équipe heureuse, une ville au rythme des musiques actuelles, bref un Marsatac flamboyant !

2 commentaires sur “Marsatac 2006 : une édition collector”

  1. kat

    Rien que pour public enemy, j’aurai aimé y être!

    #10
  2. so

    j’espère pouvoir y aller l’année prochaine même si la programmation ne correspond pas franchement à mes gouts musicaux…ce festival est tout de meme énorme! Félicitations!

    PS: grave les spams sur ton blog en trackback…quand c’est qu’ils vont sécuriser tout ça sur ".info"?

    #11